«L’accueil» est défini par le Larousse comme « la réception faite à quelqu’un». Avant le XIIIème siècle le mot « accueillir » signifiait également « protéger », « réunir », « associer », « rassembler » et « aider ». Les synonymes liés à la fonction d’accueillir sont souvent proche de la notion d’acceptation de l’autre comme « admettre », « annoncer », « agréer » et la personne accueillante est souvent désignée comme  « affable », « avenante », « engageante ». Il s’agit donc de RECEVOIR mais aussi d’apprendre à ACCEPTER l’autre et de RASSEMBLER. Un accueil réussi est donc marqué par une bonne interaction entre un·e accueillant·e (hôte·sse/nouvelle entreprise) et un·e accueilli·e (nouveau ou nouvelle venu·e/nouvelle recrue), et est caractérisé par un processus de familiarisation réciproque (faire connaissance, établir un premier lien, etc.).

D’après une étude américaine sur l’industrie et l’entreprise, Onboarding Software Solutions 2014: On-Ramp for Employee Success [1], réalisée par la Dr Katgerine Jones, vice-présidente de HCM Technology Research, et Bersin-Deloitte Consulting, il apparait que 22% des salarié·es décident de quitter leur emploi après leurs 45 premiers jours de travail et que 4% le quittent après un premier jour désastreux. Dans cette étude, l’accueil est souvent pointé du doigt comme un des facteurs principaux expliquant ces rotations (turn-over) importantes dans les entreprises. L’étude souligne par ailleurs que la perte d’un·e salarié·e au cours de la première année coûte cher à l’entreprise : un minimum de trois fois son salaire ! Il est enfin intéressant de noter qu’en anglais l’accueil, l’orientation et la formation d’une nouvelle recrue sont souvent regroupés en un même terme : l' »onboarding » (l’embarquement en français) comme pour signifier qu’on embarque dans un même bateau, une même cause ou une destination commune, accentuant ainsi dès le début le sentiment d’appartenance à une même équipe.

Consciente de l’importance de l’accueil, des premières impressions et de l’hospitalité de façon plus générale (du latin hostis qui peut signifier à la fois « hostilité » – mal accueillir/rejeter – et « hospitalité » – bien accueillir/accepter) dans le monde du travail, OurCompany a souhaité recueillir la perspective des salarié·es sur ce sujet et étudier ce qu’ils et elles proposaient pour accueillir au mieux les nouvelles recrues au sein de leurs entreprises. Entre le 10 et le 17 octobre 2017, 456 utilisateurs et utilisatrices de l’application OurCompany ont répondu à la question : «Quel est votre petit truc pour bien accueillir de nouveaux ou nouvelles collègues ?», de façon totalement libre.

Nous présenterons ci-après les deux analyses effectuées sur les réponses récoltées  :

  • Une analyse sémantique des réponses (nuage des mots) : vue d’ensemble des propositions des utilisateurs et utilisatrices.
  • Une catégorisation thématique :  12 catégories identifiées avec une vue plus détaillée des suggestions des utilisateurs (en nombre absolue et en pourcentage).

Analyse sémantique des réponses : Votre truc pour accueillir une nouvelle recrue ?

Nouveau collègue

Figure 1 – Nuage de mot constitué à partir des réponses récoltées

Le nuage de mots (Figure 1) révèle que l’accueil passe tout d’abord par un geste de partage et la mise à l’aise de la nouvelle recrue: avec des réponses comme faire un café, offrir à déjeuner, souhaiter la bienvenue, avoir de la bienveillance, présenter ou encore prendre du temps.

Répartition des réponses « accueil collègue» : analyse des différentes catégories

L’analyse des catégories a mis en évidence que trois catégories dominaient nettement les réponses :

(1) la bonne humeur/humour

(2) l’invitation culinaire/à boire

et (3) souhaiter la bienvenue/la bienveillance.

Nous avons choisi de présenter à la fois la répartition des réponses en nombre absolu (Figure 2) et en pourcentage (Figure 3).

nombre absolu

Figure 2 : Répartition des réponses par catégorie – en nombre absolu

L’étude a montré que 22% des répondant·es considèrent que pour bien accueillir un·e nouveau ou nouvelle collègue, la bonne humeur, l’humour et les sourires étaient de mise.

Ex: « Le sourire », « être souriante », « un grand sourire », « humour », « bonne humeur » ou encore « être sympathique ».

21% des répondant·es proposent des invitations culinaires et des breuvages pour mieux faire connaissance avec les nouveaux et nouvelles arrivant·es.
Comme relevé lors de l’analyse sémantique, « le café » est considéré comme un « bon vaisseau d’accueil » pour accueillir de nouveaux et nouvelles collègues au travail, et prédomine cette catégorie pour 45% des répondant·es.

Ex: « un café », « partager un café », « un petit déjeuner », « déjeuner pour mieux faire connaissance », « un apéro », « apporter des croissants », « un pot d’accueil », « des friandises », « des chouquettes! ».

19% des répondant·es suggèrent qu’il faille souhaiter la bienvenue et être bienveillant·e à l’égard de ses nouveaux et nouvelles collègues pour bien les accueillir.

Ex: « laisser un mot de bienvenue », « un grand bonjour », « un message de bienvenue », « bienvenue à bord », « leur souhaiter la bienvenue dans l’entreprise », « La bienveillance », « convivialité », « kit de bienvenue ».

pourcentage

Figure 3 : Répartition des réponses par catégorie – en pourcentage

Pour 11% des répondant·es, plus pragmatiques, le plus important est de faciliter l’immersion et l’intégration professionnelles des nouveaux et nouvelles arrivant·es (aussi bien au niveau du travail, des lieux de travail et que dans l’équipe).

Ex: « un planning d’intégration précis », « bien intégrer », « une formation », « lui expliquer le fonctionnement du service pour qu’il/elle prenne ses marques facilement », « passeport intégration », « mise en place d’un parcours d’intégration », « visite des locaux », « les intégrer à l’équipe », « lui faire découvrir ses collègues, nos méthodes et outils nos valeurs ».

9% des répondant·es considèrent qu’il faut miser sur la construction d’un lien de confiance qui passe, dans la majorité des réponses, par un investissement de temps.

Ex: « prendre le temps », « du temps pour échanger », « passer du temps avec eux à leur arrivée », « passer du temps avec eux pour me présenter », « mettre en confiance », « Prendre le temps d’un échange informel et lui demander ce que je peux faire pour lui ou elle 🙂».

5% des répondant·es estiment que le soutien, l’accompagnement et se rendre disponible sont primordiaux pour bien accueillir leurs nouveaux et nouvelles collègues.

Ex: « Être disponible », « Je leur propose mon aide », « Me rendre disponible pour eux », « Prise en charge totale », « accompagnement dans le savoir-faire », « Le parrainer », « De la disponibilité », « L’accueil de nouveaux collègues se fait dans un accompagnement quotidien », « Être Serviable », « Je leur explique que s’ils ont besoin ils peuvent me demander sans problèmes. »

6% des répondant·es évoquent l’importance de savoir bien communiquer, échanger et être à l’écoute des nouveaux et nouvelles arrivant·es.

Ex: « communiquer », « communication », « discuter », « écouter », « échanger avec eux régulièrement ».

1% des répondant·es estiment que les nouveaux et nouvelles arrivant·es ne doivent pas recevoir de traitements de faveur particuliers et/ou se montrent hostiles vis-à-vis de leurs nouveaux et nouvelles collègues, avec des réponses comme : « Rien ! », « rien », « on est tous sur le même bateau », « j’en ai rien à f… de mes nouveaux collègues !!!! », « pas de truc particulier ».

Dans certaines réponses, un peu en décalage avec la question posée, les répondant·es évoquent un sentiment de mal-être au sein de leur entreprise (0.5% des réponses), soulignant un vrai problème d’intégration et d’engagement au sein de leur entreprise avec des réponses telles que : « Quel nouveaux collègues, ici on écœure les salariés pour qu’ils démissionnent. », « Il y a un tel turnover qu’on se dit : « à bientôt dans une autre boite ! » . Enfin, 2% des répondant·es n’ont pas répondu à la question.

Ce que l’on retient :

  • Cette étude a permis de constater premièrement que la quasi-totalité des répondant·es (96.5%) ont joué le jeu et ont proposé des solutions qu’ils et elles considèrent agréables et positives pour accueillir au mieux leurs nouveaux et nouvelles collègues (contre seulement 3.5% qui n’ont pas répondu à la question ou y ont répondu négativement).
  • Les trois catégories dominantes (62% au total) sur les 456 réponses : (1) «la bonne humeur et le sourire », (2) « offrir un repas ou une boisson » et (3) « souhaiter la bienvenue et être bienveillant·e » représentent, pour la majorité des sondé·es, la meilleure façon d’accueillir de nouveaux et nouvelles recrues au sein de leur entreprise. La joie exprimée et le partage d’une collation/boisson sont donc les deux suggestions les plus populaires de cette étude. «L’accueil» le plus apprécié pour de nouvelles recrues passerait donc par le sourire et l’estomac et comme dit un ancien dicton : «Après la panse vient la danse ! »[2].

[1] Onboarding Software Solutions 2014: On-Ramp for Employee Success, de Katgerine Jones ,et Bersin-Deloitte Consulting

[2] Ce dicton est tiré d’un des poèmes de François Villon et date de la fin du Moyen Âge :

Bien est vrai que j’ai aimé,
Et j’aimerais volontiers.
Mais triste cœur, ventre affamé,
Qui n’est rassasié au tiers,

M’a ôté des amoureux sentiers.
Au fort, quelqu’un s’en récompense
Qui est rempli sur les chantiers ;
Car de la panse vient la danse.

Summary
Petits trucs pour accueillir ses nouveaux/nouvelles collègues au travail
Article Name
Petits trucs pour accueillir ses nouveaux/nouvelles collègues au travail
Description
Cette étude a permis de constater que la quasi-totalité des répondant.es (96.5%) ont joué le jeu et ont proposé des solutions qu’ils/elles considéraient comme agréables et positives pour accueillir les nouvelles recrue. Les trois catégories qui dominent l'étude et représentent 62% des réponses sont : (1) «la bonne humeur et le sourire », (2) « offrir/ partager un repas ou une boisson » et (3) « souhaiter la bienvenue et être bienveillant ».
Author